REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Qu'est-ce qu'un cookie ?

Un cookie est une information déposée sur votre disque dur par le serveur du site que vous visitez.

Il contient plusieurs données :

  • le nom du serveur qui l'a déposée ; 
  • un identifiant sous forme de numéro unique ;
  • éventuellement une date d'expiration…

Ces informations sont parfois stockées sur votre ordinateur dans un simple fichier texte auquel un serveur accède pour lire et enregistrer des informations.

A quoi servent les cookies ?

Les cookies ont différentes fonctions. Ils peuvent permettre à celui qui l'a déposé de reconnaître un internaute, d'une visite à une autre, grâce à un identifiant unique.

Certains cookies peuvent aussi être utilisés pour stocker le contenu d'un panier d'achat, d'autres pour enregistrer les paramètres de langue d'un site, d'autres encore pour faire de la publicité ciblée.

Que dit la loi par rapport aux cookies ?

La réglementation prévoit que les sites internet doivent recueillir votre consentement avant le dépôt de ces cookies, vous indiquer à quoi ils servent et comment vous pouvez vous y opposer. En pratique, un message doit apparaître quand vous vous connectez au site pour la première fois pour vous indiquer comment accepter ou au contraire refuser les cookies.

Comment bloquer les cookies ?

Vous trouverez des conseils pour installer des outils vous permettant de bloquer certains cookies lors de votre navigation. Pour les professionnels, nous proposons des fiches pratiques pour qu'ils puissent respecter leurs obligations légales.

Comment est-il possible de savoir quels sont les cookies déposés lors de ma navigation ?

Les experts de la CNIL ont développé un outil que vous pouvez installer en quelques clics qui s'appelle CookieViz. Il vous permettra de visualiser en temps réel l'ampleur du phénomène des cookies ainsi que le nombre impressionnant d'acteurs qui interviennent pour analyser votre navigation. 

Source : CNIL

Bienvenue, Invité

SUJET : La guerre des papys

La guerre des papys 03 Juil 2024 17:02 #2572

Le duel un peu bizarre organisé le 28 juin dernier entre Jo Biden, président des États-Unis et son challenger prévisible, Donald Trump, a eu les conséquences qu’il fallait en attendre.
Un peu bizarre car Jo Biden n’est pas encore investi par les Démocrates et que Donald Trump, délinquant notoire poursuivi et condamné du bout des doigts par une justice fédérale qu’il conchie, ne l’est pas plus par les Républicains.
Vu d’ici où tous les français se demandent avec inquiétude ce qu’il sortira de nos urnes le 7 juillet prochain à la suite du coup de Jarnac présidentiel du 9 juin, ce qui se passe en Amérique semble encore plus surréaliste ! Il est vrai que là-bas tout est toujours plus que partout ailleurs. Mais là, les meilleurs scénaristes hollywoodiens sont dans les cordes ! Même ceux du très dérangeant « Civil war » ne s’étaient pas aventurés dans les raisons politiques profondes constituant l’arrière-plan de leur histoire de survie journalistique en zone hostile !
D’un côté une fougue juvénile menant à toutes les aventures, de l’autre un naufrage sénile ouvrant la voie à toutes les dérives. Et des deux côtés, une ambiance de guerre civile…
Le foutoir franco-français parait bien fade alors qu’outre-Atlantique s’ouvre un grand vide à quatre mois des élections présidentielles, un vide dont on se demande qui va bien pouvoir le remplir.
Dans notre pays où tout le monde se connait, privilège de notre petitude (ça y est, revoilà Ségolène), il est déjà difficile de discerner qui va émerger tant les idées et les clans s’opposent sans nuances au risque assumé de brouiller des pistes déjà noyée dans un épais brouillard.
Imaginez donc ce que cela peut être dans une fédération d’états où les politiciens sont d’abord enracinés dans leurs terroirs, inconnus en dehors de leurs frontières internes, où la mention du mot « étranger » même circonscrite à ceux de l’état voisin suffit à faire sortir des flingues toujours à portée de mains, que de sortir du chapeau à la sauvage, des gens aptes à remporter une investiture fédérale !
Comment en est-on arrivé là ?
En élisant un type de 79 ans réputé déjà pas très frais. Je ne fais pas de papyphobie, je sais que nombre de pays sont aux mains de grands anciens par incrustation au pouvoir, genre dictateurs africains ou plus dangereux, seigneur des grandes steppes de l’Est, mais quand on a le choix…
Diriger un pays aussi compliqué que les États-Unis semble nécessiter un certain dynamisme et un éveil constant. Pas le moment de faire la sieste !
Plus grave encore, fort de ce constat qui a tout de même été fait, le parti démocrate ne s’est pas remué pour autant à chercher un plan B apte à devenir A daredare si besoin. D’où panique et grand vide.
Le cas Trump est plus étonnant pour nous français, qui sommes prompts à honnir nos politiciens au moindre faux pas : après le coup raté du Capitole, ce gugusse est toujours en position de pérorer et de menacer du pire les institutions du pays qu’il a pourtant dirigé, sans qu’elles ne parviennent à lui clouer le bec et à le coffrer pour haute trahison et sédition !
Il y a quelque chose de pourri au royaume de Lincoln !
Trump, populiste emblématique, milliardaire pillard vénéré par le lumpen prolétariat américain, ce qui n’est pas banal y compris au pays de tous les possibles, ivre de vengeance à l’encontre de ceux qui ne font que leur boulot en tentant de le neutraliser, n’a pas non plus de remplaçant, le parti républicain étant pris en otage par des fanatiques furieux et prêts à en découdre au fusil pour le ramener dans le bureau ovale.
S’il remporte les élections faute d’en avoir légalement été empêché par une justice vénale discréditée et grâce aux excès plus que condamnables d’une liberté d’expression prise à la lettre, c’est-à-dire sans limites aucunes qui permet aux pires mensonges d’avoir force de loi pour qui se sent caressé dans le sens du poil, s’ouvrira alors la plus grande incertitude connue par la planète depuis la chute de la météorite de Chicxulub ! Celle qui a exterminé les dinosaures.
Quant aux deux qui nous intéressent ici, je crains qu’ils ne se retrouvent envers et contre tout face à face en novembre prochain, pour le pire et le pire, au plus grand plaisir de l’ONU des autocrates qui ont déjà choisi leur camp. Et au risque d’une seconde guerre civile américaine à l’issue de toutes façons catastrophique. Désolé d’être pessimiste, mais observons attentivement la suite des événements.
Propulsé par Kunena
    • Portrait de Farjaud
    • Le piège est tendu
    • Mon cher Daniel, je te trouve bien rêveur. Notre Président que, contrairement à ce qu'il imagine, personne ne nous...
    • Portrait de Christian
    • Et, à la sortie du chapeau...
    • Euh... Mélanchon ? C'est pas plutôt Mélenchon ? Je suis un ancien insoumis, mais décidément Mélenchon c'est plus...
    • Portrait de Daniel Méjean
    • La guerre des papys
    • Le duel un peu bizarre organisé le 28 juin dernier entre Jo Biden, président des États-Unis et son challenger...
    • Portrait de Daniel Méjean
    • Smog politique
    • A deux pas des urnes, nous voici bien avancés… S’il a bien mis un bon coup de pied dans la fourmilière de droite,...