REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Qu'est-ce qu'un cookie ?

Un cookie est une information déposée sur votre disque dur par le serveur du site que vous visitez.

Il contient plusieurs données :

  • le nom du serveur qui l'a déposée ; 
  • un identifiant sous forme de numéro unique ;
  • éventuellement une date d'expiration…

Ces informations sont parfois stockées sur votre ordinateur dans un simple fichier texte auquel un serveur accède pour lire et enregistrer des informations.

A quoi servent les cookies ?

Les cookies ont différentes fonctions. Ils peuvent permettre à celui qui l'a déposé de reconnaître un internaute, d'une visite à une autre, grâce à un identifiant unique.

Certains cookies peuvent aussi être utilisés pour stocker le contenu d'un panier d'achat, d'autres pour enregistrer les paramètres de langue d'un site, d'autres encore pour faire de la publicité ciblée.

Que dit la loi par rapport aux cookies ?

La réglementation prévoit que les sites internet doivent recueillir votre consentement avant le dépôt de ces cookies, vous indiquer à quoi ils servent et comment vous pouvez vous y opposer. En pratique, un message doit apparaître quand vous vous connectez au site pour la première fois pour vous indiquer comment accepter ou au contraire refuser les cookies.

Comment bloquer les cookies ?

Vous trouverez des conseils pour installer des outils vous permettant de bloquer certains cookies lors de votre navigation. Pour les professionnels, nous proposons des fiches pratiques pour qu'ils puissent respecter leurs obligations légales.

Comment est-il possible de savoir quels sont les cookies déposés lors de ma navigation ?

Les experts de la CNIL ont développé un outil que vous pouvez installer en quelques clics qui s'appelle CookieViz. Il vous permettra de visualiser en temps réel l'ampleur du phénomène des cookies ainsi que le nombre impressionnant d'acteurs qui interviennent pour analyser votre navigation. 

Source : CNIL

Bienvenue, Invité

SUJET : Smog politique

Smog politique 29 Jui 2024 13:21 #2571

A deux pas des urnes, nous voici bien avancés…
S’il a bien mis un bon coup de pied dans la fourmilière de droite, l’apprenti-sorcier de l’Élysée est enfin parvenu à ressusciter la gauche tout en dynamitant son propre mouvement politique !
Belle performance d’un esprit brillant et retord bétonné à un ego étanche à toute contradiction ! Peut mieux faire en matière d’équipage, le capitaine !
Oui, nous sommes bien avancés avec l’omniprésence prévisible de bagarres triangulaires à minima dont l’issue relève de la mathématique des attracteurs étranges, c’est-à-dire, du chaos.
Apparemment, l’extrême-droite pousse les feux pour l’emporter alors qu’il semble qu’une telle victoire pourrait l’affaiblir lors de l’échéance présidentielle de 2027 au vu des insuffisances programmatiques qui émergeront forcément de leur enfumage habituel une fois confrontées à la réalité du pouvoir. Et décevoir les attentes de ceux qui croient à ce Père Noël en bottes à clous dont la hotte déborde de valeurs contraires à celles de la République et qui ont, par le passé, menées le monde au désastre.
Si elle veut le pouvoir tout de suite, cette extrême-droite, il y a sûrement une bonne raison. Que sait-elle de plus que nous alors que nos antennes bruissent d’alertes aussi pressantes qu’indistinctes ?
Sur quelles alliances improbables compte-t-elle pour tout verrouiller du premier coup, bien consciente qu’elle n’aura pas de seconde chance ?
Saura-t-elle pousser par sa victoire les opposants les plus radicaux de l’extrême gauche dogmatique, à lui donner l’opportunité de les mater en force en démontrant au passage qu’elle fait ce qu’elle a dit ? Ne sous-estimons surtout pas le talent manœuvrier de cet adversaire souvent présenté comme bas du front : on n’arrive pas aux marches du pouvoir par hasard.
Lundi prochain, nous aurons une idée de ce qui nous attend le 7 juillet, juste une idée. Le simple fait que le système néolibéral responsable du mécontentement général ne soit pas remis en cause par quiconque, continuera de nourrir une rancœur tournant à la haine des élites dirigeantes, poussant les extrêmes à la surenchère et le pouvoir en place, quel qu’il soit, à la répression. Ce système est aussi une sorte de Père Noël en redingote de banquier dont la hotte aspire les richesses sans retour…
Il y a bien l’extrême-gauche, celle qui honnit le Nouveau Front populaire et campe depuis des lustres sur de vieilles lunes dont on sait qu’elles ne promettent qu’un changement de maitre, inféodé à une autre sorte de vérité révélée. La Corée du Nord, très peu pour moi ! Pas plus que Pinochet d’ailleurs….
Ces luttes de pouvoir ont en commun de faire totale abstraction de l’urgence climatique, de l’épuisement accéléré des ressources, de la pollution croissante de nos environnements, tout ce que proposent les divers compétiteurs allant le plus souvent vers encore plus de débauche énergétique, de consommation, de croissance, d’inutile. En tous domaines, elles ne proposent que des solutions prétendues curatives sans se préoccuper jamais des causes pourtant universellement connues.
J’ai peur que nous entrions dans une longue période d’agitation, quel que soit le résultat des élections. Ceux qui auront le pouvoir devront l’exercer en grande partie contre et non pas pour. Beaucoup de masques tomberont comme l’oubli sur l’intérêt général.
Mais s’il faut aller manifester pour sortir de ce smog politique, que ce soit utile pour nous tous : exigeons un mandat unique et un contrôle démocratique des élus, ne serait-ce que pour qu’ils n’approchent plus des limites de leur résistance à la corruption de leurs idées, pour qu’ils tiennent leurs promesses et qu’ils ne deviennent pas malades du pouvoir.
Ainsi, ils pourraient peut-être s’attaquer au grand chantier que nous appelons tous de nos vœux : non pas la fin du capitalisme, qui est un fantasme tant il est imbriqué en nous et relève de l’anthropologie, mais sa mise sous tutelle politique de façon pérenne afin de rétablir l’équité entre ceux qui créent la valeur et ceux qui leur fournissent les moyens de le faire. Dans notre pays et entre les pays.
Il serait ainsi possible de dégager les moyens nécessaires à notre communauté nationale pour fonder et justifier l’engagement de ceux qui la composent à la défendre par la simple force de l’attachement à une société dont ils sont fiers de partager les valeurs.
Propulsé par Kunena
    • Portrait de Farjaud
    • Le piège est tendu
    • Mon cher Daniel, je te trouve bien rêveur. Notre Président que, contrairement à ce qu'il imagine, personne ne nous...
    • Portrait de Christian
    • Et, à la sortie du chapeau...
    • Euh... Mélanchon ? C'est pas plutôt Mélenchon ? Je suis un ancien insoumis, mais décidément Mélenchon c'est plus...
    • Portrait de Daniel Méjean
    • La guerre des papys
    • Le duel un peu bizarre organisé le 28 juin dernier entre Jo Biden, président des États-Unis et son challenger...
    • Portrait de Daniel Méjean
    • Smog politique
    • A deux pas des urnes, nous voici bien avancés… S’il a bien mis un bon coup de pied dans la fourmilière de droite,...