REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Qu'est-ce qu'un cookie ?

Un cookie est une information déposée sur votre disque dur par le serveur du site que vous visitez.

Il contient plusieurs données :

  • le nom du serveur qui l'a déposée ; 
  • un identifiant sous forme de numéro unique ;
  • éventuellement une date d'expiration…

Ces informations sont parfois stockées sur votre ordinateur dans un simple fichier texte auquel un serveur accède pour lire et enregistrer des informations.

A quoi servent les cookies ?

Les cookies ont différentes fonctions. Ils peuvent permettre à celui qui l'a déposé de reconnaître un internaute, d'une visite à une autre, grâce à un identifiant unique.

Certains cookies peuvent aussi être utilisés pour stocker le contenu d'un panier d'achat, d'autres pour enregistrer les paramètres de langue d'un site, d'autres encore pour faire de la publicité ciblée.

Que dit la loi par rapport aux cookies ?

La réglementation prévoit que les sites internet doivent recueillir votre consentement avant le dépôt de ces cookies, vous indiquer à quoi ils servent et comment vous pouvez vous y opposer. En pratique, un message doit apparaître quand vous vous connectez au site pour la première fois pour vous indiquer comment accepter ou au contraire refuser les cookies.

Comment bloquer les cookies ?

Vous trouverez des conseils pour installer des outils vous permettant de bloquer certains cookies lors de votre navigation. Pour les professionnels, nous proposons des fiches pratiques pour qu'ils puissent respecter leurs obligations légales.

Comment est-il possible de savoir quels sont les cookies déposés lors de ma navigation ?

Les experts de la CNIL ont développé un outil que vous pouvez installer en quelques clics qui s'appelle CookieViz. Il vous permettra de visualiser en temps réel l'ampleur du phénomène des cookies ainsi que le nombre impressionnant d'acteurs qui interviennent pour analyser votre navigation. 

Source : CNIL

Bienvenue, Invité

SUJET : Éternel retour

Éternel retour 19 Sep 2022 14:40 #2378

Nous avons tous en catalogue un certain nombre de souvenirs et d’expériences dans lesquels il est quelquefois urgent de puiser pour donner un peu de profondeur au vécu du présent. Ce que je fais sans vergogne pour nourrir mes modestes réflexions. Dont acte ci-dessous.
En 1975, lorsque j’ai véritablement débuté ma carrière de menuisier métallique, la première mission qui m’a été confiée, a été de mettre au point au plus vite des fenêtres répondant aux réglementations nouvellement mises en place sous la pression du choc pétrolier de 1973. Leurs exigences étaient telles qu’il s’agissait d’une révolution copernicienne dont on n’a plus idée aujourd’hui. Je me suis donc échiné sur le sujet plusieurs années, amenant l’entreprise m’employant – comme ses concurrentes d’ailleurs – à changer manières de faire et produits du tout au tout. En parallèle, le monde du bâtiment subissait la même remise en question, à commencer par les architectes intégrant ces nouvelles normes à leurs projets dans le merveilleux dessein de réduire drastiquement la consommation d’énergie de toutes les formes de logements. Apparurent ainsi les premiers capteurs solaires, doublages extérieurs, isolations de toitures, ruptures de ponts thermiques, etc. au prix d’une certaine augmentation des coûts.
Même si ces bonnes intentions étaient plus destinées à échapper au chantage pétrolier qu’à répondre à un souci d’ordre environnemental et écologique encore peu intense et partagé, imaginez où nous en serions aujourd’hui si tout cela n’avait pas été stoppé net par la baisse organisée du coût de l’énergie ?
A ce moment-là, j’en suis resté baba. Et, vaguement conscient d’avoir raté quelque chose, je me suis remis à participer à reculons à la construction de passoires énergétiques, comme tout le monde.
C’est durant ces années 70 que l’école de Chicago menée par les Friedman, a propulsé au premier plan l’idéologie capitaliste ultralibérale, forme d’anarchisme libertarien caractérisée par une dérégulation générale au profit d’un Grand Marché Libre fantasmatique ne profitant qu’aux individus les plus cupides et déterminés. Le tout récompensé par un Prix Nobel d’économie en 1976. Honte au comité Nobel qu’on devrait dynamiter pour cela en forme d’éternel retour !
Éternel retour, parlons-en justement !
Plusieurs fois, ce souci d’économie est revenu à la surface au fil des crises rencontrées par le système capitaliste sans limites. Mais uniquement pour qu’il puisse mieux rebondir sans se soucier un instant des conséquences à long terme du pillage des richesses collectives.
Et le revoilà aujourd’hui, surgissant à la suite des crises Covid et Ukraine qui ont mises en lumière la fragilité de la société de consommation, otage de la libre circulation des capitaux, de l’énergie et des marchandises. D’aucuns imaginent que ce retour en grâce de l’idée de frugalité relève d’une prise de conscience écologique. Hypothèse de Bisounours alors qu’en fait, il s’agit de réarticuler au plus vite le système de pillage de nos poches !
Certains indices devraient ouvrir les yeux aux plus naïfs qui ne s’expliquent pas comment l’industrie automobile s’est si vite convertie à l’électrique, coutant aux usagers deux fois plus cher sous couvert écologique et surtout sans changer leurs habitudes énergivores, ou qui se demandent comment si soudainement, les carburants sont devenus rares au point de doubler de prix, à minima. Mensonges et manœuvres d’enfumage garants de profits historiques !
Nous vivons plus que jamais la faillite des pouvoirs politiques si inféodés à ce système qu’ils sont impuissants à garantir l’intérêt général et à remplir les missions pour lesquelles ils ont été élus. Pas étonnant qu’ici ou là, montent en puissance des courants qui n’ont plus rien de démocratiques parce qu’ils promettent de faire mieux pour les gens ! Ils mentent aussi, cherchant à prendre le pouvoir pour le pouvoir, cf. l’histoire du monde depuis ses débuts.
A nous citoyens ne reste plus qu’à choisir pas à pas la frugalité qui nous convient tout en coupant la branche sur laquelle ces acteurs économiques inhumains et leurs séides sont assis.
Propulsé par Kunena
    • Portrait de Daniel Méjean
    • Le temps et la démocratie
    • Les démocraties ont un problème avec le temps. Je m’explique. Dans ce système politique, le pouvoir est censé...
    • Portrait de farjaud
    • Elon le puissant
    • Bravo Daniel pour cet article. Tu as mille fois raison de dénoncer l'omnipotence d'Elon Musk qui contrôle à peu près...
    • Portrait de farjaud
    • Comparer le comparable
    • Bonjour Daniel Merci pour ce rappel sur les unités de mesure. Rappel ou découverte. Pour ce qui me concerne, j'en suis...
    • Portrait de farjaud
    • Tentation
    • Bonjour Daniel Deux commentaires. Le premier concerne le terme d'égalité que tu emploies. Cette notion a beau faire...