REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Qu'est-ce qu'un cookie ?

Un cookie est une information déposée sur votre disque dur par le serveur du site que vous visitez.

Il contient plusieurs données :

  • le nom du serveur qui l'a déposée ; 
  • un identifiant sous forme de numéro unique ;
  • éventuellement une date d'expiration…

Ces informations sont parfois stockées sur votre ordinateur dans un simple fichier texte auquel un serveur accède pour lire et enregistrer des informations.

A quoi servent les cookies ?

Les cookies ont différentes fonctions. Ils peuvent permettre à celui qui l'a déposé de reconnaître un internaute, d'une visite à une autre, grâce à un identifiant unique.

Certains cookies peuvent aussi être utilisés pour stocker le contenu d'un panier d'achat, d'autres pour enregistrer les paramètres de langue d'un site, d'autres encore pour faire de la publicité ciblée.

Que dit la loi par rapport aux cookies ?

La réglementation prévoit que les sites internet doivent recueillir votre consentement avant le dépôt de ces cookies, vous indiquer à quoi ils servent et comment vous pouvez vous y opposer. En pratique, un message doit apparaître quand vous vous connectez au site pour la première fois pour vous indiquer comment accepter ou au contraire refuser les cookies.

Comment bloquer les cookies ?

Vous trouverez des conseils pour installer des outils vous permettant de bloquer certains cookies lors de votre navigation. Pour les professionnels, nous proposons des fiches pratiques pour qu'ils puissent respecter leurs obligations légales.

Comment est-il possible de savoir quels sont les cookies déposés lors de ma navigation ?

Les experts de la CNIL ont développé un outil que vous pouvez installer en quelques clics qui s'appelle CookieViz. Il vous permettra de visualiser en temps réel l'ampleur du phénomène des cookies ainsi que le nombre impressionnant d'acteurs qui interviennent pour analyser votre navigation. 

Source : CNIL

Bienvenue, Invité

SUJET : Y'a plus d'été !

Y'a plus d'été ! 19 Aoû 2021 16:05 #2227

GIEC et COP xx agitent régulièrement l’épouvantail du réchauffement climatique, créant une psychose planétaire de même fréquence, montant en puissance aussi vite qu’elle disparait sous la poussée d’une actualité permanente mêlant le grain et l’ivraie sans différence de traitement.
C’est un peu désolant : on mélange ce qui relève de la vie intime du vaisseau qui nous emporte dans l’espace interstellaire et ce qui relève du comportement de ses passagers, l’espèce humaine étant la plus inconséquente. Pas du tout la même échelle donc.
Une fois de plus dans notre monde de propagande, il y a tromperie sur le combat à mener car le danger n’est pas clairement désigné et nommé.
Depuis des millions d’années, la Terre subit des cycles géologiques mettant en jeu des énergies considérables, d’un ordre de grandeur au-delà de tout ce que les humains peuvent dispenser. Notre essor a été favorisé par la fin de la dernière glaciation connue, il y a douze mille ans. Depuis, la tendance est à une montée des températures connaissant régulièrement des soubresauts bien documentés par les chroniques anciennes. Ainsi, périodes chaudes et froides à notre échelle, se succèdent au sein de cycles bien plus longs. L’été pourri que nous vivons est emblématique de ces vibrations planétaires aux conséquences terribles pour nous : incendies, inondations, orages dantesques, minimes pour elle.
Il est indéniable que nos activités récentes viennent ajouter des perturbations supplémentaires, ne nous trompons pas cependant sur leurs proportions !
Je crois que la montée des températures est un fait géologique sur lequel nous n’avons pas de prise, utilisé comme un prétexte pour nous conditionner et nous mener à nous perdre en vaines polémiques byzantines au lieu d’affronter la véritable menace : nous et nos comportements.
Nul besoin de bouc émissaire pour simplement constater que le mode de vie d’une part de plus en plus importante de l’humanité est une aberration caractérisée par une consommation effrénée des ressources naturelles qui débouchera, dès la prise de conscience de leur épuisement prochain, sur une catastrophe dont nous n’avons même pas idée !
Une population croissante consommant de plus en plus, poussée par un mode de pensée repoussant toutes limites au nom de la toute-puissance de ses affects, n’a pas d’avenir assuré à moins d’un changement tellement radical de ses comportements qu’il parait inimaginable, formatée comme elle l’est à ne rien tolérer qui lui résiste ! Ce qui nous a poussé en avant, à sortir de nos grottes du paléolithique et à évoluer, pourrait bien nous mener à notre perte.
Quant à la Terre, elle n’aura supporté nos excès que durant un tout petit interglaciaire, parenthèse de quelques milliers d’années dans une histoire déjà longue de cinq milliards d’années riches en péripéties de toutes sortes, car elle en a vu d’autres et des bien pires ! Si nous avons pu chambouler un petit peu certains de ses équilibres, elle aura tôt fait de les rétablir dans la grande indifférence du Cosmos.
Que va-t-il se passer à court et moyen terme ? Je n’en ai pas la moindre idée tant les possibilités sont nombreuses, les paramètres aux effets contradictoires et les événements fortuits innombrables ! Comment pourrons-nous accepter d’évoluer, entre ceux qui ont tout et ne veulent rien lâcher, et ceux qui n’ont rien et veulent tout avoir ? Comme dit plus haut, alors que, de façon navrante, nous cherchons toujours des prétextes pour agir, faudra-t-il une conflagration mondiale, une comète genre dinosaures ou un super-Covid au visage pesteux pour initier le retour du bon sens et de la décence dans nos conduites ? Connaissant un peu notre courte histoire à l’échelle des temps géologiques, j’ai bien peur que nous ne fassions pas l’économie des pires convulsions pour évoluer ou disparaitre.

Y'a plus d'été ! 20 Aoû 2021 08:21 #2228

J'ai également du mal à faire la part des choses entre ce qui relève de cycles géologiques très longs et ce qui relève de nos activités. Peu importe ! Si le réchauffement climatique semble bien réel, je pense qu'il est exploité au-delà du raisonnable par certains groupes politiques qui le mettent à toutes les sauces pour leur profit. Les écolos sont déjà en campagne pour les échéances du printemps 2022, prêts à faire feu de tous bois. Dernier exemple en date : l'incendie qui dévaste actuellement le massif des Maures. Si le rôle des conditions météo ne peut être écarté, il faut néanmoins souligner que les incendies démarrent suite à des négligences humaines, quand il ne s'agit pas d'incendies volontaires. Sans oublier un entretien déficient de la forêt varoise...
  • farjaud
  • Portrait de farjaud
Propulsé par Kunena
    • Portrait de farjaud
    • Promesses, promesses !
    • Bravo pour cet article qui résume bien le mode de fonctionnement de notre monde. Nos politiques n'ont plus de vision à...
    • Portrait de farjaud
    • Autodafé, le retour !
    • Merci Daniel de rappeler ces évidences. Le monde dit libre a beaucoup glosé sur ces régimes ou partis ou groupuscules...
    • Portrait de MAVRIDORAKIS
    • Vie humaine en danger
    • Le déclin d'une société se mesure à l'hypertrophie croissante des normes qu'elle se donne...