REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Qu'est-ce qu'un cookie ?

Un cookie est une information déposée sur votre disque dur par le serveur du site que vous visitez.

Il contient plusieurs données :

  • le nom du serveur qui l'a déposée ; 
  • un identifiant sous forme de numéro unique ;
  • éventuellement une date d'expiration…

Ces informations sont parfois stockées sur votre ordinateur dans un simple fichier texte auquel un serveur accède pour lire et enregistrer des informations.

A quoi servent les cookies ?

Les cookies ont différentes fonctions. Ils peuvent permettre à celui qui l'a déposé de reconnaître un internaute, d'une visite à une autre, grâce à un identifiant unique.

Certains cookies peuvent aussi être utilisés pour stocker le contenu d'un panier d'achat, d'autres pour enregistrer les paramètres de langue d'un site, d'autres encore pour faire de la publicité ciblée.

Que dit la loi par rapport aux cookies ?

La réglementation prévoit que les sites internet doivent recueillir votre consentement avant le dépôt de ces cookies, vous indiquer à quoi ils servent et comment vous pouvez vous y opposer. En pratique, un message doit apparaître quand vous vous connectez au site pour la première fois pour vous indiquer comment accepter ou au contraire refuser les cookies.

Comment bloquer les cookies ?

Vous trouverez des conseils pour installer des outils vous permettant de bloquer certains cookies lors de votre navigation. Pour les professionnels, nous proposons des fiches pratiques pour qu'ils puissent respecter leurs obligations légales.

Comment est-il possible de savoir quels sont les cookies déposés lors de ma navigation ?

Les experts de la CNIL ont développé un outil que vous pouvez installer en quelques clics qui s'appelle CookieViz. Il vous permettra de visualiser en temps réel l'ampleur du phénomène des cookies ainsi que le nombre impressionnant d'acteurs qui interviennent pour analyser votre navigation. 

Source : CNIL

Bienvenue, Invité

SUJET : Renoncer

Renoncer 29 Juil 2020 08:28 #2089

Nous en avons tous plus ou moins conscience : pour éviter le pire, ce monde doit évoluer vers un modèle moins gourmand en ressources naturelles et moins prolixe en déchets de toutes sortes.
Nous tournons autour du pot depuis un bon moment sans qu’une amorce de solution ne soit mise à exécution, alors que, paradoxalement, on ne manque pas d’idées !
C’est le passage aux actes qui coince un peu. Car il implique un Renoncement majuscule.
Et, renoncer, ce n’est pas trop dans notre allant naturel, réfractaire au pas en arrière.
Renoncer à toutes ces choses inventées pour notre confort et la satisfaction de tous nos désirs, après des siècles de progrès dans l’unique but d’en jouir, quel déchirement ! Renoncer à un rêve est une chose, renoncer à sa réalisation en est une autre dès qu’on a compris que c’est possible !
Surtout si, comme pour le reste, on doit plus renoncer que d’autres mieux lotis ou plus en cour.
Ces précautions oratoires prises, à quoi sommes-nous prêts à renoncer, à titre personnel ?
A la santé ? Certainement pas, alors que des vautours qui guignent le magot tournent au-dessus du service public pour s’en emparer et en priver les plus pauvres.
Aux déplacements libres et faciles ? Certainement pas car il faudrait bien trop réfléchir pour les limiter et pour beaucoup de nos semblables, perdre leur boulot…
A l’énergie abondante ? Certainement pas, personne n’a envie de revenir au feu de bois et à la bougie, même si on risque d’en crever d’asphyxie ou d’irradiation !
Entre autres ! Alors, on fait quoi ?
On attend que quelqu’un commence pour l’imiter ? On continue à s’observer en attendant un hypothétique premier pas ? J’exagère ? Bien sûr que non !
J’ai aussi envie d’être le mieux soigné possible, d’aller ou bon me semble quand j’en ai envie, de ne pas me geler en hiver, de passer des heures sur le net pour des raisons qui m’appartiennent.
De plus, comment fédérer dans une grande prise de conscience une humanité disparate en classes sociales, en niveau de vie, en aspirations, en générations ? Le vieux sage de la savane sous son baobab n’aura pas du tout la même notion du renoncement que moi, baigné dans une abondance croissante depuis ma naissance. Le fils de bobo gavé d’études rêvées par ses parents et ses profs verra son avenir sous un tout autre angle que le gamin des favelas prêt à tout pour avoir un peu plus que rien.
Ajoutez à cela la propagande libérale qui présente le renoncement comme la porte ouverte à l’idée de décroissance présentée comme un délire mortel de khmer vert, mère de tous les dangers et de l’effondrement de notre civilisation du profit à tout prix (ça, c’est un commentaire personnel).
Autant chercher à résoudre la quadrature du cercle.
En effet, le défi écologique est global, il concerne tout et tous. Il est au-delà de ce qui morcèle l’humanité, les castes, les religions, les modes de vie, les ambitions, les disparités de toutes sortes. Pire, il s’y oppose car on ne peut le relever qu’unis dans une même intention transcendant les différences.
A un moment de notre histoire où on ne peut que tristement constater et subir d’une part l’accélération insensée de replis identitaires polymorphes se recoupant entre eux et regroupant des masses d’individus aux mentalités d’assiégés considérant les autres, soit le reste du monde, comme de dangereux hérétiques, et d’autre part le dévoiement du langage pollué par le manichéisme et le dogmatisme, je ne vois pas comment il serait possible de construire collectivement l’ensemble des mesures nécessaires à un retour à l’équilibre et à même d’assurer la pérennité de notre habitat.
Réfléchissons à l’occasion offerte par la pandémie globale qui aurait pu être le déclic fédérateur : sauf soubresauts à venir, l’ancien monde n’a pas lâché la rampe, il est même encore plus crispé dessus.
Dans ce monde, renoncer ne s’applique hélas qu’à ce qui pourrait nous délivrer de l’idéologie dominante ! Et moi fourmi, suis bien désarmé.
Propulsé par Kunena
    • Portrait de Stéphane
    • Caricature et caricature ?
    • Encore un texte d'une extrême clairvoyance ! hélas inaccessible à la compréhension pour nombre de nos compatriotes,...
    • Portrait de Daniel Méjean
    • Libéralisme masqué
    • Que penser des manifestations de révolte et plus largement de l’extension d’une contestation des mesures imposées...
    • Portrait de Daniel Méjean
    • Relativité
    • En matière de calamité pour la santé des humains, le Covid19 n’est pas une nouveauté en tant que telle. Depuis le...
    • Portrait de Daniel Méjean
    • Compétence variable
    • Une fois de plus cette semaine, le Canard Enchainé revient sur le scandale absolu de la privatisation des autoroutes....