REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Qu'est-ce qu'un cookie ?

Un cookie est une information déposée sur votre disque dur par le serveur du site que vous visitez.

Il contient plusieurs données :

  • le nom du serveur qui l'a déposée ; 
  • un identifiant sous forme de numéro unique ;
  • éventuellement une date d'expiration…

Ces informations sont parfois stockées sur votre ordinateur dans un simple fichier texte auquel un serveur accède pour lire et enregistrer des informations.

A quoi servent les cookies ?

Les cookies ont différentes fonctions. Ils peuvent permettre à celui qui l'a déposé de reconnaître un internaute, d'une visite à une autre, grâce à un identifiant unique.

Certains cookies peuvent aussi être utilisés pour stocker le contenu d'un panier d'achat, d'autres pour enregistrer les paramètres de langue d'un site, d'autres encore pour faire de la publicité ciblée.

Que dit la loi par rapport aux cookies ?

La réglementation prévoit que les sites internet doivent recueillir votre consentement avant le dépôt de ces cookies, vous indiquer à quoi ils servent et comment vous pouvez vous y opposer. En pratique, un message doit apparaître quand vous vous connectez au site pour la première fois pour vous indiquer comment accepter ou au contraire refuser les cookies.

Comment bloquer les cookies ?

Vous trouverez des conseils pour installer des outils vous permettant de bloquer certains cookies lors de votre navigation. Pour les professionnels, nous proposons des fiches pratiques pour qu'ils puissent respecter leurs obligations légales.

Comment est-il possible de savoir quels sont les cookies déposés lors de ma navigation ?

Les experts de la CNIL ont développé un outil que vous pouvez installer en quelques clics qui s'appelle CookieViz. Il vous permettra de visualiser en temps réel l'ampleur du phénomène des cookies ainsi que le nombre impressionnant d'acteurs qui interviennent pour analyser votre navigation. 

Source : CNIL

Bienvenue, Invité

SUJET : Démonstration par l'absurde

Démonstration par l'absurde 15 Oct 2019 14:14 #1981

Ces dernières semaines, deux événements sont venus nous rappeler durement que nous reculions depuis trop longtemps sous les assauts répétés de l’idéologie libérale sauvage. Elle ne prend même plus le soin d’avancer masquée tant elle s’est installée dans les esprits et les faits depuis que nos élites politiques aussi myopes qu’inconscientes lui ont ouvert la porte de notre bergerie.
Le 21 septembre 2019, Christine Renon, directrice d’école maternelle à Pantin se suicide dans son établissement, poussée au désespoir à force de mépris, de surcharge de travail et d’incompréhension.
Le 26 septembre à Rouen, l’usine Lubrizol en feu pour on ne sait quelle raison, libère un colossal nuage de fumées noires dont la composition suspecte ouvre une de ces polémiques industrielles aussi grosses que lui et dont on aura probablement jamais le fin mot suivant les deux grands principes du noyage de poissons et du bottage en touche ! A l’heure qu’il est, c’est particulièrement bien parti, chaque révélation ajoutant du mystère au mystère !
Ces deux événements n’ont rien à voir ? Apparemment non, mais si on soulève le tapis, on retrouve sans peine la piste nauséabonde de l’idéologie économique dominante, qui transforme tout en marchandise y compris les gens, qui intrigue dans l’ombre pour échapper à toute réglementation considérée comme contraire à la liberté du commerce. Comme si tout devait être commerce !
A Pantin, l’Éducation Nationale comme bien d’autres services publics régaliens ou non, se voit une fois de plus confrontée aux conséquences de sa gouvernance à la manière d’une multinationale ultralibérale dont le poste de coût principal est ce personnel pléthorique jamais satisfait de son sort, la course aux dividendes étant remplacé par une baisse continuelle des budgets. Dans cette réfutation de l’intérêt général, nos politiques ont complétement oublié la raison d’être des services publics.
L’accident industriel de Rouen éclaire ce type de dérive sous un autre angle, celui du mensonge généralisé au mépris de la sécurité et de la santé publiques. Une usine Seveso haut est soumise à une réglementation très sévère (suite à la catastrophe de Seveso, Italie, en 1976) : en de tels lieux, on doit savoir à tout instant ce qui y est fabriqué, transformé, stocké, déplacé, en vue de pouvoir réagir au plus vite avec les moyens adéquats en cas d’incident, les populations vivant alentour étant informées des conduites à tenir en tel cas.
Ici, plusieurs jours après, on ne sait toujours pas ce qui s’est passé, ce qui a brûlé, pire, ce qui était stocké ! Les informations sont distillées petit à petit comme si leur étalement allait leur faire perdre de leur virulence ! Toutes les catastrophes industrielles récentes ont été traitées de la sorte, comme si l’inconséquence la plus crasse était au pouvoir.
Mais ce serait trop simple et facile à combattre à grands coups de pieds au c…. En fait il s’agit bêtement d’une affaire de fric : les contrôles liés à cette lourde réglementation coutent une fortune et il est plus rentable de les esquiver en comptant sur la chance que de s’y soumettre. Les industriels, poussés à la faute par le marché et la concurrence impitoyable entre acteurs non soumis aux mêmes règles, sont aidés en cela par la logique citée plus haut à propos des services publics, qui aboutit ici à la réduction incessante des moyens attribués aux instances de contrôle (inspection du travail, etc.) au point qu’on se demande si tous ces règlements ne servent pas uniquement à nourrir des procès interminables, suites logiques d’évitables accidents, où, par myopie judiciaire, ne seront bien sûr condamnés que des lampistes.
Et catastrophe après catastrophe, buzz après buzz, on finit par oublier les raisons scandaleuses qui nous ont menés dans de telles turpitudes, et pire, à habituer à ce que cela se reproduise sans fin.
Propulsé par Kunena
    • Portrait de Daniel Méjean
    • Le mérite
    • Je reviens sur la notion de mérite qui sous-tend toute évaluation dans le champ de l’éducation. Et maintenant dans...
    • Portrait de Daniel Méjean
    • Française des jeux
    • Les grandes manœuvres néolibérales se poursuivent librement dans notre bon pays. Après avoir bradé des pans entiers...
    • Portrait de Daniel Méjean
    • Point de rebroussement
    • Je reconnais avoir, récemment dans « Autour du pot », poursuivi sans honte la dénonciation du système qui nous...
    • Portrait de DOM
    • Autour du pot
    • Certes Daniel le diagnostic est posé l'ennemi est désigné...ok, c'est un progrès mais tu n'apportes pas plus de...