REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Qu'est-ce qu'un cookie ?

Un cookie est une information déposée sur votre disque dur par le serveur du site que vous visitez.

Il contient plusieurs données :

  • le nom du serveur qui l'a déposée ; 
  • un identifiant sous forme de numéro unique ;
  • éventuellement une date d'expiration…

Ces informations sont parfois stockées sur votre ordinateur dans un simple fichier texte auquel un serveur accède pour lire et enregistrer des informations.

A quoi servent les cookies ?

Les cookies ont différentes fonctions. Ils peuvent permettre à celui qui l'a déposé de reconnaître un internaute, d'une visite à une autre, grâce à un identifiant unique.

Certains cookies peuvent aussi être utilisés pour stocker le contenu d'un panier d'achat, d'autres pour enregistrer les paramètres de langue d'un site, d'autres encore pour faire de la publicité ciblée.

Que dit la loi par rapport aux cookies ?

La réglementation prévoit que les sites internet doivent recueillir votre consentement avant le dépôt de ces cookies, vous indiquer à quoi ils servent et comment vous pouvez vous y opposer. En pratique, un message doit apparaître quand vous vous connectez au site pour la première fois pour vous indiquer comment accepter ou au contraire refuser les cookies.

Comment bloquer les cookies ?

Vous trouverez des conseils pour installer des outils vous permettant de bloquer certains cookies lors de votre navigation. Pour les professionnels, nous proposons des fiches pratiques pour qu'ils puissent respecter leurs obligations légales.

Comment est-il possible de savoir quels sont les cookies déposés lors de ma navigation ?

Les experts de la CNIL ont développé un outil que vous pouvez installer en quelques clics qui s'appelle CookieViz. Il vous permettra de visualiser en temps réel l'ampleur du phénomène des cookies ainsi que le nombre impressionnant d'acteurs qui interviennent pour analyser votre navigation. 

Source : CNIL

Bienvenue, Invité

SUJET : Information ambigüe

Information ambigüe 15 Juil 2019 16:29 #1949

L’information sur l’état du monde, dont nous sommes abreuvés par les différents canaux de la presse, est-elle fiable ? Bien sûr que non et il est bien difficile d’avoir une idée de ce qui se passe sans recouper patiemment les différentes sources.
Ce n’est pas nouveau, l’objectivité n’est pas de ce monde tiraillé par nombres de courants permettant en tout événement de voir tout et son contraire, l’interprétation dépendant de la grille de lecture.
Mais il y a autre chose, de plus sournois, qui brouille un peu plus les cartes : quel est le poids de faits décrits comme essentiels ou anodins, c’est selon, quel est leur impact réel sur la vie du monde ?
Il y a en effet loin d’un fait concret et de ses conséquences objectives dûment constatées, à la relation qui nous en est faite, marquée du talent mais aussi des intentions de celui qui s’en charge, fut-il formé pour cela sans parler des distorsions dues au fait lui-même dans son espace-temps.
Plus précisément, je parle ici d’un effet de loupe souvent difficile à cerner, qui déforme les perspectives et surtout fausse toute proportionnalité, en brouillant premier plan et fond de scène !
Le journalisme est un métier bien difficile, sans cesse menacé par construction car empêchant les pouvoirs de danser en rond, car devant son existence à des puissances imposant leurs vérités, car de fait soumis à une concurrence interne poussant à la surenchère.
Toutes contraintes empêchant de faire la part des choses entre ce qui est futile ou important.
Ainsi, la presse s’est petit à petit éloignée du rapport le plus objectif possible des faits pour s’emberlificoter dans le théâtre de boulevard des polémiques aussi incessantes que vaines, écran de fumée redoutable venant renforcer encore le peu de goût de nos contemporains à regarder le monde tel qu’il est et à voir l’intérêt général dériver vers leurs nombrils.
Ainsi, exemples entre autres, par la puissance du jeu médiatique, la planète s’est arrêtée de tourner le jour de la mort de la princesse Diana, alors que le génocide rwandais n’a pas fait tousser grand monde, celle de Johnny Halliday a fait descendre dans la rue une foule qui aurait eu plus à gagner à le faire pour défendre les avantages sociaux rognés sans vergogne par ceux qu’ils ont élu !
Il existe pourtant encore quelques titres qui s’échinent à piquer là où ça fait mal, à mettre en avant ce qui relève de la connaissance du monde au détriment des croyances, rumeurs et autres fake-news. Ils survivent tant bien que mal au naufrage de l’éducation, à l’extinction de l’esprit critique. Cependant, malgré leurs immenses qualités, ils ne parviennent pas à mater le déni général de réalité vers lequel nous tendons tous en tant qu’individus omnipotents peu enclins à accepter une réalité objective contraire à nos certitudes.
Ce déni de réalité a une autre conséquence, encore plus grave au plan sociétal : il nous pousse à nous livrer dans un consentement béat à la merci des puissants qui nous gouvernent et qui font ainsi l’économie de toute coercition de masse. Nous en appelons nous-même à la société totalitaire que nous méritons par le gaspillage de notre intelligence et de notre libre-arbitre.
Propulsé par Kunena
    • Portrait de Daniel Méjean
    • Tristes Etats-Unis d'Amérique
    • L’Amérique encore à la une pour les 250 et 251e fusillades de masse (à partir de quatre victimes) de l’année...
    • Portrait de Daniel Méjean
    • La police
    • On parle beaucoup de la police, ces derniers temps. Portée aux nues lorsqu’elle s’oppose à des menées...
    • Portrait de Daniel Méjean
    • Encore les petites boites !
    • Je ne compte plus les débats tous médias confondus traitant de la préoccupation d’appartenance. Il semble qu’on...
    • Portrait de Damien
    • Le crédit social
    • À ce propos, l’épisode de la série Black Mirror qui s’appelle « Chute Libre » dans la saison 3 est édifiant...