REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Qu'est-ce qu'un cookie ?

Un cookie est une information déposée sur votre disque dur par le serveur du site que vous visitez.

Il contient plusieurs données :

  • le nom du serveur qui l'a déposée ; 
  • un identifiant sous forme de numéro unique ;
  • éventuellement une date d'expiration…

Ces informations sont parfois stockées sur votre ordinateur dans un simple fichier texte auquel un serveur accède pour lire et enregistrer des informations.

A quoi servent les cookies ?

Les cookies ont différentes fonctions. Ils peuvent permettre à celui qui l'a déposé de reconnaître un internaute, d'une visite à une autre, grâce à un identifiant unique.

Certains cookies peuvent aussi être utilisés pour stocker le contenu d'un panier d'achat, d'autres pour enregistrer les paramètres de langue d'un site, d'autres encore pour faire de la publicité ciblée.

Que dit la loi par rapport aux cookies ?

La réglementation prévoit que les sites internet doivent recueillir votre consentement avant le dépôt de ces cookies, vous indiquer à quoi ils servent et comment vous pouvez vous y opposer. En pratique, un message doit apparaître quand vous vous connectez au site pour la première fois pour vous indiquer comment accepter ou au contraire refuser les cookies.

Comment bloquer les cookies ?

Vous trouverez des conseils pour installer des outils vous permettant de bloquer certains cookies lors de votre navigation. Pour les professionnels, nous proposons des fiches pratiques pour qu'ils puissent respecter leurs obligations légales.

Comment est-il possible de savoir quels sont les cookies déposés lors de ma navigation ?

Les experts de la CNIL ont développé un outil que vous pouvez installer en quelques clics qui s'appelle CookieViz. Il vous permettra de visualiser en temps réel l'ampleur du phénomène des cookies ainsi que le nombre impressionnant d'acteurs qui interviennent pour analyser votre navigation. 

Source : CNIL

Bienvenue, Invité

SUJET : Balkanysation

Balkanysation 17 Jui 2019 08:05 #1938

J’ai récemment dit clairement ce que je pensais de l’affaire Carlos Ghosn et de ce qu’elle disait des mœurs des dominants et des dominés. Qu’elle ait pu se développer dans une société pourtant vantée pour la liberté de sa presse et son régime réputé démocratique, c’était déjà un peu fort de café !
Mais alors, la saga Balkany ! Il y a de quoi s’étrangler !
Autant l’affaire Ghosn a éclaté soudainement pour qui ne s’intéressait pas aux potins mondains du monde économique, autant les errements Balkanyques étaient sus et connus depuis des lustres.
Je ne vais pas m’étaler sur les détails de ce scandale économico-républicain dont la presse libre, cette fois-ci renforcée par l’autre, celle qui est aux mains de magnats qui lui dictent la bonne conduite, se fait l’écho d’années en années, dévoilant des énormités à se pincer pour vérifier qu’il ne s’agit pas d’un cauchemar où se perdrait notre pays ! Non, ça suffit.
Je suis plutôt révolté par ce que cela dit de notre esprit français, celui qui préfèrera toujours les bandits aux gendarmes quitte à accepter de se laisser plumer en rigolant bien. On oublie bien vite que les gendarmes font ce que leur dit la justice et on ferait mieux de se préoccuper sérieusement des raisons de l’existence permanente et connue des différents niveaux de cette vénérable institution contre lesquels pestait déjà La Fontaine en son temps. Et il n’était pas le premier.
Comme dans le cas de l’intelligence entre autres, il est bien difficile de définir et de décrire la Justice. Si l’on s’en tient à ses manifestations, ce qui se passe à Levallois-Perret relève du Grand Guignol le plus franchouillard.
L’indépendance de la justice n’est qu’un leurre, elle n’existe pas en ces terres, empêtrée dans des lois souvent dictées par les puissants, dans des manières marquées d’esprit de classe, noyée dans des relations incestueuses avec le pouvoir politique à l’interventionnisme à sens unique.
A cela il faut ajouter la complicité avérée d’électeurs satisfaits d’être achetés à coups de repas de Noël à la mairie, pour former une image bien nauséabonde de notre société : il suffit de quelques pacotilles pour s’assurer une domination pérenne et une amnésie pudique de ceux qui se mentent et ainsi dévoient la démocratie pour continuer à se faire plumer ! Effarant.
Les procès en cours sont une mascarade insensée, les prévenus laissant libre cours à leur arrogance et à leur certitude affichée de ne rien avoir fait de mal, chaque accusation étant contrebalancée par des tissus de mensonges si bien proférés qu’ils en deviennent vérités révélées au grand dam d’avocats de talent rompus aux pires fréquentations mais qui n’en croient pas pour autant leurs oreilles !
Notre droit commun est impuissant à traiter de tels personnages dont les errements touchent une multitude de domaines dont le moindre n’est pas notre société républicaine aux principes foulés aux pieds : d’un côté des électeurs corrompus, de l’autre des électeurs dégoutés qui désertent les urnes.
Beau résultat.
Au risque d’être accusé de radotage, je reviens sur la notion de crime contre la société que j’avais déjà évoquée au sujet de l’affaire Ghosn et qui pourrait être étendue à toutes celles qui touchent le bien commun, l’intérêt général et a décence commune.
Si un tel tribunal existait, certains pitres de prétoires pourraient commencer à sérieusement serrer les fesses … Et ceux qui votent pour eux paniquer de les avoir soutenu.
Propulsé par Kunena
    • Portrait de Daniel Méjean
    • Inversion
    • L’affaire vite soldée de Rugy est une nouvelle occasion de voir se déployer les tactiques de défense de la classe...
    • Portrait de Daniel Méjean
    • Esprit de corps
    • Lundi matin, j’ai entendu avec une stupéfaction désabusée les propos de Nathalie Loiseau interrogée à propos de...
    • Portrait de Daniel Méjean
    • Information ambigüe
    • L’information sur l’état du monde, dont nous sommes abreuvés par les différents canaux de la presse, est-elle...