REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Qu'est-ce qu'un cookie ?

Un cookie est une information déposée sur votre disque dur par le serveur du site que vous visitez.

Il contient plusieurs données :

  • le nom du serveur qui l'a déposée ; 
  • un identifiant sous forme de numéro unique ;
  • éventuellement une date d'expiration…

Ces informations sont parfois stockées sur votre ordinateur dans un simple fichier texte auquel un serveur accède pour lire et enregistrer des informations.

A quoi servent les cookies ?

Les cookies ont différentes fonctions. Ils peuvent permettre à celui qui l'a déposé de reconnaître un internaute, d'une visite à une autre, grâce à un identifiant unique.

Certains cookies peuvent aussi être utilisés pour stocker le contenu d'un panier d'achat, d'autres pour enregistrer les paramètres de langue d'un site, d'autres encore pour faire de la publicité ciblée.

Que dit la loi par rapport aux cookies ?

La réglementation prévoit que les sites internet doivent recueillir votre consentement avant le dépôt de ces cookies, vous indiquer à quoi ils servent et comment vous pouvez vous y opposer. En pratique, un message doit apparaître quand vous vous connectez au site pour la première fois pour vous indiquer comment accepter ou au contraire refuser les cookies.

Comment bloquer les cookies ?

Vous trouverez des conseils pour installer des outils vous permettant de bloquer certains cookies lors de votre navigation. Pour les professionnels, nous proposons des fiches pratiques pour qu'ils puissent respecter leurs obligations légales.

Comment est-il possible de savoir quels sont les cookies déposés lors de ma navigation ?

Les experts de la CNIL ont développé un outil que vous pouvez installer en quelques clics qui s'appelle CookieViz. Il vous permettra de visualiser en temps réel l'ampleur du phénomène des cookies ainsi que le nombre impressionnant d'acteurs qui interviennent pour analyser votre navigation. 

Source : CNIL

Bienvenue, Invité

SUJET : L'assurance chômage

L'assurance chômage 29 Oct 2018 14:34 #1873

La disparition programmée de la cotisation chômage des fiches de paie est bien entamée. Comme prévu. Ce gouvernement tient parole. Super ! Pour une fois. Merci pour le pouvoir d’achat des salariés.
Essayons cependant de sortir de la communication gouvernementale et de sa langue de bois.
Les mauvaises langues assurent, que dans le cadre de la loi non écrite de conservation des taxes par le principe des vases communicants, il faudra bien que l’état se rattrape quelque part.
Et c’est la CSG qui endosse ce rôle funeste ! Et même encore plus funeste que ça !
Cette cotisation chômage abondait l’assurance chômage à laquelle les salariés ont droit. Mais comme notre monde libéral vit très mal tout ce qui n’est pas réglementé par lui, il fallait s’attendre à ce qu’il se préoccupe de tous ces dispositifs collectifs échappant à son contrôle.
L’assurance chômage est comme son nom l’indique un contrat entre deux partis aux droits et devoirs bien établis sous le contrôle collectif des partenaires sociaux. Elle couvre les risques de perte d’emploi.
La faire passer dans la CSG consiste à noyer le problème dans le grand fourre-tout fiscal pour la voir réapparaitre dans le budget de l’état aux mains des gouvernements successifs qui en feront ce qu’ils voudront sous les pressions du monde économique.
Le but avoué n’est pas celui présenté pour vanter l’augmentation du pouvoir d’achat. L’idée est de prendre la main sur l’intérêt général des salariés à cotiser hors système mercantile pour, par le biais à venir d’une baisse insupportable des prestations aux chômeurs, les pousser à reprendre n’importe quel boulot et/ou à souscrire des assurances privées de complément, avec au passage une ponction pour nourrir leurs dividendes !
Beau progrès pour les dominants, énorme régression pour les populations laborieuses. Tout ceci dans une indifférence presque générale tant la chose a été bien amenée.
Pourtant, il y avait des raisons d’anticiper cette nouvelle atteinte au rôle social de l’état. Le même processus est en œuvre pour l’assurance maladie sans cesse rognée en ruinant au passage tout le système de santé public et ceux qui y travaillent, au profit du privé mais aussi pour l’assurance vieillesse dont le modèle américain fondé sur la spéculation boursière semble être l’idéal pour nos gouvernants.
Le grand perdant est le particulier abandonné en rase campagne libérale par un état égaré niant son rôle protecteur des plus faibles et n’ayant d’yeux que pour des premiers de cordées ingrats et égoïstes.
Propulsé par Kunena
    • Portrait de Daniel Méjean
    • Brésil fasciste
    • Le cauchemar continue : le Brésil vient de basculer dans le fascisme –il faut dire les choses comme elles sont- en...
    • Portrait de Daniel Méjean
    • Démocratie dévoyée
    • Beaucoup de pays sont régit par des principes relevant de la démocratie. Mais si on observe de plus près le...
    • Portrait de Carole
    • Ecoles sous le feu
    • Voilà une belle phrase qui résume presque tout l'article : "il est nécessaire d’avoir été soumis à une autorité...
    • Portrait de Daniel Méjean
    • Encore la laïcité !
    • Je reviens sur ce sujet brûlant après avoir exposé ici même mon point de vue en juin 2017. Comment expliquer que la...