REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Qu'est-ce qu'un cookie ?

Un cookie est une information déposée sur votre disque dur par le serveur du site que vous visitez.

Il contient plusieurs données :

  • le nom du serveur qui l'a déposée ; 
  • un identifiant sous forme de numéro unique ;
  • éventuellement une date d'expiration…

Ces informations sont parfois stockées sur votre ordinateur dans un simple fichier texte auquel un serveur accède pour lire et enregistrer des informations.

A quoi servent les cookies ?

Les cookies ont différentes fonctions. Ils peuvent permettre à celui qui l'a déposé de reconnaître un internaute, d'une visite à une autre, grâce à un identifiant unique.

Certains cookies peuvent aussi être utilisés pour stocker le contenu d'un panier d'achat, d'autres pour enregistrer les paramètres de langue d'un site, d'autres encore pour faire de la publicité ciblée.

Que dit la loi par rapport aux cookies ?

La réglementation prévoit que les sites internet doivent recueillir votre consentement avant le dépôt de ces cookies, vous indiquer à quoi ils servent et comment vous pouvez vous y opposer. En pratique, un message doit apparaître quand vous vous connectez au site pour la première fois pour vous indiquer comment accepter ou au contraire refuser les cookies.

Comment bloquer les cookies ?

Vous trouverez des conseils pour installer des outils vous permettant de bloquer certains cookies lors de votre navigation. Pour les professionnels, nous proposons des fiches pratiques pour qu'ils puissent respecter leurs obligations légales.

Comment est-il possible de savoir quels sont les cookies déposés lors de ma navigation ?

Les experts de la CNIL ont développé un outil que vous pouvez installer en quelques clics qui s'appelle CookieViz. Il vous permettra de visualiser en temps réel l'ampleur du phénomène des cookies ainsi que le nombre impressionnant d'acteurs qui interviennent pour analyser votre navigation. 

Source : CNIL

Bienvenue, Invité

SUJET : Profondeur

Profondeur 27 Mai 2023 12:45 #2465

Notre excellente armée française a la capacité de se déployer sur terre, sur mer et dans les airs. Elle travaille aussi à le faire dans les espaces virtuels et dans celui plus hostile qui entoure notre planète.
C’est bien le moins, c’est son rôle comme instrument de la Nation pour garantir sa souveraineté et sa liberté contre toute agression extérieure.
Les trois dimensions plus celle du monde cybernétique, parfait, mais qu’en est-il du temps ?
Le temps, pas au sens de son histoire séculaire, non, le temps au sens de sa durabilité dans un conflit plus classique que la chasse aux dangereux va-nu-pieds à Kalachnikov qu’elle mène depuis des années un peu partout au risque de gagner en arrogance ce qu’elle perd en ennemi à sa mesure.
Première interrogation : face aux Russes – hypothèse de menace très peu saugrenue que nous avons connue dans les années 80 – et dans la situation de l’Ukraine, combien de temps aurait-elle tenu ? Difficile à dire, le niveau de pertes constaté sur ce front toujours actif m’incitant à penser en termes de jours… Pas longtemps donc.
Seconde interrogation : cette armée, une fois consommée par les combats, qui fait quoi ?
Question dérangeante et sans réponse à ce jour. On n’invente pas des soldats du jour au lendemain, on ne place pas en condition de guerre des usines qui n’existent plus. La profondeur stratégique, cela se construit avec le temps, pas avec l’espace dans un pays qui en manque, à l’inverse de la Russie.
Par conséquent, en cas de conflit ouvert avec un ennemi futur aussi violent et déterminé que celui affronté par l’Ukraine, on ne se battra pas faute de moyens humains et matériels pour le faire, sauf à sacrifier pour rien nos excellents soldats bien seuls et sans réserves pour défendre un pays ayant oublié que le pire est toujours d’actualité dans un monde où, malgré la propagande du grand marché libre entre Bisounours, l’herbe du voisin est toujours plus verte pour certains teigneux.
Mais nous avons des alliés, direz-vous ! Quels alliés ? Nos voisins sont tous dans le même état que nous, des nations marchandes tellement convaincues que tout se vend ou se négocie, qu’elles n’ont plus de réponse à opposer à ceux qui ne se sont pas égarés dans cette pensée en cul de sac et pour lesquels la force passe avant le fric.
Et notre population ? Elle ne va pas se laisser faire ! Je suis plus que dubitatif sur son esprit de défense depuis que les jeunes ne sont confrontés à ces questions qu’à leurs dix-huit ans lors d’une unique journée dont ils attendent plus la fourniture du sésame leur ouvrant le droit à passer leur permis de conduire qu’à écouter les bizarreries qu’on leur raconte et dont ils n’ont jamais entendu parler pour la plupart. Alors, comment mobiliser des gens qui n’ont pas même conceptualisé la notion de défense ?
Notre fâcheuse habitude de râler sans cesse contre un pays qui part à vaux l’eau en oubliant tout ce qu’il nous permet et après soixante ans de paix anesthésiante, je ne suis pas sûr d’un engagement massif en vue de le défendre. Je crois qu’on râlera juste un peu plus fort…
L’ennemi du moment pourra nous cueillir comme un fruit mûr et s’il ne perturbe pas trop le quotidien de la population, il pourra installer son joug avec la complicité de je ne sais quel Pétain opportuniste.
A ce point, j’en arrive à me demander si nous serons un jour menacé par la voie des armes. Il me semble que les ennemis les plus puissants que nous ayons à craindre ont déjà commencé à nous conquérir en nous achetant petit à petit, patiemment. Donc, pourquoi se battre.
On pourrait même aller jusqu’à supprimer l’armée qui coute cher et ne sert à rien, comme une assurance tous risques pour une trop vielle bagnole. Ce ne sont pas nos gouvernants actuels qui s’en plaindraient, eux qui perçoivent les manifestants contre leur politique débile plus dangereux que les manœuvres marchandes de certains contre notre souveraineté. Avec de telles économies, Ils pourraient renforcer des forces de l’ordre déjà utilisées comme milice gouvernementale en matant de force les mécontents et offrir une société apaisée à son futur maitre qui attend patiemment dans l’ombre brune.
Là, je dois en venir à la méthode Coué pour me convaincre que j’exagère.

Profondeur 28 Mai 2023 09:16 #2466

Oui, notre armée est bonne. C'en est presque une anomalie tant les politiques, soucieux de récolter les dividendes de la paix, se sont échinés depuis une 40aine d'années à la restructurer (un autre, plus audacieux, aurait dit "dégraisser le mamouth"). Mais c'est effectivement un fusil à un coup, espérant même qu'il reste assez de munitions pour tirer ce coup-là !
La future LPM dont on ne cesse de mettre en avant les budgets en hausse sensible ne constitue qu'une timide tentative de rattraper le retard pris. Encore faudra-t'il compter sur l'appétit des industriels de l'armement qui en profiteront pour augmenter de manière abusive leurs tarifs, réduisant les augmentations de budget à peau de chagrin. Quant à la population, une partie (minoritaire certes) hait notre pays et l'autre partie se soucie plus de faire des selfies pour exhiber ses dernières acquisitions à la pointe de la mode ou ses vacances à l'autre bout du monde que de contribuer à la défense du pays. Courage, fuyons !
  • farjaud
  • Portrait de farjaud
Propulsé par Kunena
    • Portrait de Daniel Méjean
    • Patriotisme
    • Bien vu, mais je pense que les réseaux sociaux sont un effet secondaire du capitalisme sauvage, qui sert ses intérêts...
    • Portrait de Denis Notter
    • L'ile au bout du monde
    • Ayant assisté à la table ronde de l'asaf dont le sujet était la souveraineté, la nouvelle Calédonie a été cité...
    • Portrait de Daniel Méjean
    • La politique au pas de charge
    • L’interminable dérive politicienne nourrie de frénésie irréfléchie qui empoisonne la vie de la Nation et déroute...
    • Portrait de Daniel Méjean
    • Écologie contestée
    • Vu de ma colline, je n’ai pas l’impression que les affaires concernant la protection de la Nature et l’économie...